En cours

Un puits pour notre frère Mohamed BENIAICH

Sélectionnez le mode de paiement
Informations personnelles

Total du don : 10€ Ponctuel

Mise à jour du 01/11/2020 : Le puits numéro 1 est finalisé AlHamdoulillah, les dons actuels seront pour le puits numéro 2. Barak Allahou fikoum.

Message

Salam ou alaykoum mes chers frères et soeurs,

C’est le souvenir d’un homme qui nous rassemble aujourd’hui,
celui d’un grand homme qui fut pour nous tous un exemple, celui d’un homme digne et intègre, d’un mari dévoué, d’un père aimant et merveilleux.
D’un enseignant aiguisé, guidé par l’amour du savoir.
Il y a trente ans de cela, un jour de Novembre 1991, c’est cet homme, Mohamed BENIAICH, Allah y Rahmou qui nous fut enlevé par un chauffard imprudent, dans un accident de la route, laissant une veuve et ses 6 enfants dans le choc et le dénuement .
Nous nous réunissons en ce mois de Ramadan pour cette aumône, un puit en guise de Sadaka Jariya, symbole de vie et de perpétuité comme le sera à tout jamais dans nos mémoires le souvenir de cet homme. Le cycle perpétuel de l’eau et de ses bienfaits sont à l’image de ce qu’a semé notre père toute sa vie durant, ici bas et dans l’au-delà .

D’après Abu Dawud, on a demandé au Messager d’Allah (paix et bénédictions soient sur lui) : « Quelle est la meilleure des aumônes ? » Il a répondu : « l’eau ».

En ce mois béni de Ramadan, nous espérons qu’Allah accepte cette sadaka en faveur de notre père.

« Lorsqu’une personne meurt, toutes ses œuvres sont interrompues sauf trois : une aumône continue (Sadaqa jariya), une science bénéfique propagée, ou un enfant pieux qui fait des invocations en faveur de ses parents. »

Je demande à Allah de nous pardonner ainsi qu’à nos parents, et à l’ensemble des Muslimins.